Formé à l’AS Rome, Daniele De Rossi vient d’y effectuer sa dernière saison, lui qui a intégrer l’équipe première en 2001. Le milieu de terrain italien y a incarné la passion, le dévouement et la fidélité à un club qu’il a dans la peau. Il a littéralement été le cœur des giallorossi. À chaque match, la même sensation ressentie, le même désir ardent de défendre son maillot. Cette excitation qui accélère les battements de cœur et qui maintient sous tension. De Rossi c’est ce joueur qui aime la chaleur, le soutien sans faille des supporters. On le sent, pour lui, l’AS Rome est plus qu’un club, c’est une communauté. Une famille de laquelle il a toujours fait partie, d’abord comme fan, ensuite comme joueur et capitaine. On peut penser qu’à 35 ans, un footballeur peut être lassé, usé et perdre son intérêt pour le jeu mais ce n’est pas le cas de De Rossi car il est animé par l’amour inconditionnel qu’il porte au football et plus encore à la Louve.
C’est incroyable de voir jusqu’au dernier match, jusqu’au bout, cet homme embrassé son maillot, haranguer ses coéquipiers et mettre une énergie folle comme il l’a toujours fait. Il aurait pu partir vers des clubs avec de plus gros moyens lui offrant des ponts d’or comme Chelsea ou le Real Madrid. Cependant, comme il le disait lui-même, il est difficile de partir de Rome tant cette ville est une merveille jour après jour. S’il est tant aimé dans le club de la capitale italienne, ce n’est pas que pour sa loyauté, c’est aussi pour ses brillantes qualités de footballeur.

On décrit souvent Daniele De Rossi comme un joueur rugueux à l’esprit combatif. Effectivement, le Romain est un vrai gladiateur digne des plus grandes heures du Colisée. C’est un infatigable milieu de terrain au tempérament bien trempé, ne lâchant jamais le morceau et à qui le défi physique ne fait pas peur. Durant une partie, il est capable de gratter un nombre incalculable de ballon à ses adversaires. Capitan Futuro comme on le surnomme dégage un leadership naturel et une énergie impressionnante sur le terrain incitant les siens à le suivre. L’Italien est aussi un splendide joueur ballon entre les jambes. Il régale par sa qualité de passe longue et sa vision du jeu. Sa frappe de balle est monumentale et grâce à celle-ci il inscrit des buts longue distance. Ses aptitudes techniques lui permettent aussi d’éliminer habilement ses opposants. Il est présent sur tous les plans soulageant son équipe défensivement et créant le déséquilibre offensivement.
Si le Romain aime Rome, il est aussi attaché à l’Italie. Avec sa sélection nationale, il a conquis en 2006 le plus beau des trophées, la coupe du monde et a atteint la finale de l’Euro 2012. Un match perdu face à la brillante équipe d’Espagne. Comme avec l’AS Rome, De Rossi a constamment affiché implication et engagement avec la squadra azzura. Au cours de ses 117 sélections, il a montré qu’il était un joueur indispensable en reproduisant avec excellence ce qu’il réalisait avec la Louve.

La prochaine destination de Daniele De Rossi n’est pas encore connue néanmoins une chose est sûre, le Romain a une vive envie de continuer à jouer au football. L’équipe qui l’accueillera gagnera un footballeur de talent, qui n’hésitera pas à transmettre toute sa science à la nouvelle génération. Les supporters romains ne doivent pas être tristes de voir partir leur capitaine. Quoiqu’il arrive, De Rossi restera à jamais giallorosso et chacun d’entre eux pourra raconter l’histoire de cet homme ayant concrétiser son rêve, en devenant une légende de Rome.

Vous devriez aimer